Notre savoir faire

Mouton Esmard est une entreprise dans le domaine de la miroiterie, spécialisée dans la transformation du verre. Nous proposons à notre clientèle une gamme très large, avec des effets décoratifs : laquage, gravure, sablage, coupe de verres etc…

Le verre qui arrive dans notre usine peut être découpé aux différentes formes et dimensions demandées grâce à nos tables automatiques qui permettent un travail, rapide, précis, ainsi qu’une optimisation de la matière première et une limitation des pertes.

Nous utilisons parfois la découpe manuelle, réalisée avec une molette au diamant tenue à la main.
Le fait d’entailler la surface du verre libère des tensions dans le verre qui mènent ensuite, grâce à une déformation contrôlée, manuelle ou à l’aide d’un outil, à la rupture du verre.

Après la découpe, si on laisse le verre tel quel, on appelle cela une coupe brute. Mais cette coupe laisse les bords tranchants et il peut être nécessaire d'exécuter un travail de finition ou façonnage sur les bords du vitrage. Les différents types de façonnage vont permettre la sécurisation des bords du verre et un aspect décoratif.

Le façonnage est un travail mécanique d’usure du verre ou d’enlèvement de matière par abrasion ou polissage.

Arêtes Abattues :
Usinage des bords coupants mais le talon du verre (ou la tranche) reste brut.

Joint Grès :
Les bords sont non coupants mais pas aussi lisses que les joints polis. Les arêtes sont cassées à 45° sur une largeur d’environ 1 mm et un rodage est réalisé sur toute l’épaisseur du verre. Il ne reste aucune trace de la surface de découpe originale sur la tranche.

Joint plat poli (JPP) :
Les arêtes sont cassées à 45° sur une largeur d’environ 1 mm, après satinage la tranche subit un polissage. Le pourtour du verre sera transparent et brillant.

Usinages

Chanfrein :
L’épaisseur est usinée avec une inclinaison de 0 à 45°, le talon est poli

Biseau :
C’est un meulage et polissage de l’arête sur une largeur variable. Le talon peut être poli ou non

Double biseau :
Il doit y avoir une épaisseur de 6mm minimum (Les largeurs des biseaux dépendent de la taille restante pour le talon)

Joint arrondi :
Tout le bord est arrondi autour du verre

Usinages

Le sablage est un procédé de dépolissage et de gravure obtenu par projection d'un jet de sable très puissant (jet d'air comprimé) sur un objet verrier. Les grains de sable créent des petites cavités. Cela permet d'obtenir un effet dépoli ou satiné, d'écrire et de dessiner des motifs sur le verre et même de le percer et de le sculpter.

Un pochoir est découpé manuellement suivant le motif désiré. Les parties du verre qui ne seront pas sablées se nomment « réserves ». Pour un travail à l'unité, on utilise un papier autocollant suffisamment résistant (film adhésif). Pour un travail en série, on utilise soit un pochoir métallique (laiton, zinc, cuivre) soit un pochoir en caoutchouc.

Les effets esthétiques produits par le sablage sont multiples :
- estompe ou satinage de la transparence.
- modulation dans la diffusion de la lumière.
- création d'un effet "moelleux" sur la peau du verre.
- possibilité d'introduire des éléments graphiques (légendes, logos, lignes) extrêmement précis sur la surface du verre.

C’est en 1985 que les premières colles à ultra-violet ont fait leur apparition sur le marché. Le collage UV reste une des techniques innovantes en matière de process et de savoir-faire. Elle permet d’assembler le verre et réaliser toutes sortes de mobiliers (vitrines, cloches, mobilier d’intérieurs etc…)

La colle uv est liquide avant exposition aux UV et durcit sous l’action d’un rayonnement UV de puissance et longueur d’onde adaptées. L’adhésion alors quasi instantanée et la transparence de la colle assure un assemblage final très esthétique.
Nous vous proposons des réalisations sur mesure en collage UV pour vous permettre de créer et de proposer des produits haut de gamme.